Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

05/06/2008

BOAFair 2008

Le quatrième Brussels Oriental Art Fair a lieu dans le quartier du Sablon jusqu'au dimanche 8 juin

Renseignements et catalogue disponibles à:

http://www.boafair.be/index.htm

Pour l'art indien, on notera quelques belles pièces, notamment:

 

Chez l'anglais Jeremy Knowles (exposant à la place du Petit-Sablon 10):

51439c6ced9fac552f11027a506ebeff.jpg

un Vâmana («Nain» avatâra de Vishnu)

marbre, 68 cm, Inde de l'Ouest, ca 11e-13e siècles

Détails à

http://www.jeremyknowles.com/s_vamana.php

Autres pièces à

http://www.jeremyknowles.com/about.php

 

Chez l'italien Renzo Freschi (exposant à la place de Grand-Sablon 5):

38cd668c200ff6460a929713b3112646.jpg Shiva et Parvati

basalte gris, 70 x 72 cm, Rajasthan, ca 10e-11e siècles

 

Autres pièces à

http://www.renzofreschi.com/

 

Chez l'anversois Marcel Nies (exposant rue de Minimes 61):

366533eaa9b07029ef006d9c4e896221.jpg

un Vishnu d'époque Gupta

terracotta, 78 cm, Bengal, ca 5e-6e siècles

Détails à

http://www.asianart.com/nies/5.html

 

Autres pièces (ex. Cola et Inde du Sud) à

http://www.asianart.com/nies/index.html#5


Au Studio Agra (exposant rue des Minimes 59):

d5abf7f8fce72e840be2f694abcedb48.jpgun bas-relief illustrant peut-être une scène du drame M.rcchaka.tikaa

(le «Chariot de terre cuite» mettant en scène la courtisane Vasantasenâ)

panneau de grès rouge de Sikri, 56 x 69 cm,

région de Mathura, époque Kushan, ca 2e-3e siècles

Autres pièces à

http://www.argainc.com/Argainc/frame.html

 

 

On notera encore (de mémoire) un beau Shiva Bhairava assis, Pala (Bengal, ca 9e-10e), proposé par l'américain Tony Anninos (exposant rue des Minimes 32), un autre debout chez le français Alexis Renard (exposant Rue Joseph Stevens 30 - pour d'autres pièces, voir son site:http://www.alexisrenard.com/?category=inde_et_asie_du_sud...), deux autres stèles Pala plus tardives chez Georgia Chrischillès (Rue des Minimes 58), et de superbes bijoux de l'Inde du Sud chez Susan Ollemans (exposant Rue des Pigeons 9).

 

21/05/2008

A Taste of India (B. Solvyns - G. Holst)

Festival

A Taste of India

proposé par l'ensemble LabArca

au Centre culturel flamand Den Dam

(Chaussée de Wavre 1747 à Auderghem)

PROGRAMME

Exposition:
Les instruments de musique de l'Inde

sur base de gravures de l'artiste anversois

François Balthazar Solvyns (1760-1824)

ba7a8af2f763292cf96ea756c1592e2a.jpg

 

ill.: autoportait de l'artiste, qui résida à

 

Calcutta de 1791 à 1803.

Voir Robert L. Hardgrave, Jr. A Portrait of the Hindus: Balthazar Solvyns & the European Image of India 1760-1824, Oxford University Press, 2004;

cf. "The Solvyns Project" (University of Texas, à Austin) à:

 

http://asnic.utexas.edu/asnic/hardgrave/SolvynsProject.html

 

et pour ses gravures classées par thèmes:

 

http://asnic.utexas.edu/asnic/hardgrave/solvynsonline/pag...

 

(instruments de musique n° 146 à 181; cf. Robert L. Hardgrave, Jr. and Stephen M. Slawek, Musical Instruments of North India: Eighteenth Century Portraits by Baltazard Solvyns, New Delhi: Manohar, 1997)

 

Exposition ouverte tous les jours de 10h30 à 17h00,

jusqu'au samedi 24 mai compris (entrée gratuite)


 

 
 
 
 

Opéra de chambre:

SAVITRI, de Gustav Holst

avec en prélude cinq de ses hymnes védiques

Sur Gustav Holst, compositeur britannique (1874-1934) qui composa aussi un opéra sur Sîtâ (op. 23, 1899-1906), l'héroïne du Râmâyana, et des hymnes chorals tirés du RigVéda (op. 26, 1908-1912), voir:

http://www.gustavholst.info/

5b56e3611a2e1861da9bcf878b718aa5.jpgSâvitrî, son opus 25 (1908), se base sur le fameux épisode du livre III du Mahâbhârata, la  «Célébration de l'épouse fidèle» (Pativrataa-maahaatmya), où la princesse Sâvitrî choisit pour époux un roi exilé qu'elle aime, Satyavant, passant outre aux prédictions qui lui avaient été faites, qu'il mourrait dans le délai d'un an. Le jour fatidique, il lui faut demander la grâce du dieu de la mort lui-même, Yama, qui accédera finalement à son voeu et rendra ses souffles à son époux. Pour une traduction française (de Belgique) de cet épisode:

Saavitryupaakhyaanam ou Célébration de la fidélité, Traduction, préface et notes de Jean Kellens et Michel Defourny, s.l. : R(obert) Morel, 1968 http://www.presences.free.fr/sitemorel/site/celebrationfi...

(ill.: la coutume de la satî ou suicide de la veuve fidèle dans le bûcher funèbre de son époux, gravure aquarellée d'après une eau-forte de Solvyns, BNF, Estampes, Od-32 (2)-Fol., à http://expositions.bnf.fr/lumieres/grand/093.htm)

 

Direction musicale et piano: Anaït Karpova
Conception scénique: François VanEeckhaute
Sâvitrî: Françoise Van Hecke (soprano)
Yama: Ian Degen (basse)
Satyavant: Gijs Van der Linden (tenor)
Choeur des femmes: Artemis
sous la direction de Charlotte Messiaen
Technique: Philippe VanEeckhaute
Frederick De Cock
Direction de production: François VanEeckhaute

 

Représentations: jeudi 22 et vendredi 23 mai à 20h30

Prix: 12 EURO

Réservation et renseignements: 02.663.89.50 ou 0472 89 00 24
http://www.labarca.be/news.php

28/04/2008

Sabarimala

Le photographe François-Xavier Dupret nous invite à visiter ses expositions virtuelles de photographies prises au Kérala à la fin de l'année 2007

à l'adresse :

http://www.fxdupret.com/

On y découvrira notamment la série “Sur les chemins de Sabarimala”, parcours photographique sur les pas des dévots du Seigneur Ayyappan lors du pèlerinage annuel de Sabarimala, le second plus grand pèlerinage hindou.

bc20acbdaaa2a99071fa6873c95c9adc.jpg
«Lorsque arrive le jour du départ, chaque Ayyappan [dévot du dieu Ayyappan, ndlr] se munit, en souvenir du séjour du dieu Ayyappan dans la forêt, d'un sac à deux compartiments appelé en malayâlam irumudi. Dans le premier compartiment, il glisse une noix de coco remplie de beurre fondu, après l'avoir préalablement vidée de son eau, ainsi que deux autres noix de coco qui seront utilisées lors de l'accès au temple proprement dit. (...) Le sac une fois préparé, le pèlerin prend congé des siens. Pieds nus, drapé dans son pagne bleu ou noir [le mundu, ndlr], il place sur sa tête le sac d'offrandes et de provisions et quitte sa maison en brisant sur le seuil une noix de coco. Il rejoint ensuite les autres Ayyappan du village (...) il n'existe aucune différence de castes entre les pèlerins, qu'ils soient brâhmanes, riches marchands, simples artisans ou cultivateurs, ils sont tous des Ayyappan, des dévots du dieu Ayyappan et lorsqu'ils se croisent durant la journée, ils se saluent par un amical : "Svâmiye Sharanam Ayyappa".»
(extrait de Paul Martin-Dubost, La Guirlande de Mukunda: Textes dévotionnels du Sud de l'Inde, Paris: Editions du Rocher, 1982, p. 226)
Photo: François-Xavier Dupret en partance pour Sabarimala (crédit photographique et vidéo : Louis Vielle)